The Black Butler

Les démons, les anges, les shinigamis et les simples humains...Qui rejoindras-tu ?
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le thé du matin, English Breaksfeast Earl Grey [PV Rufus-sama!]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Grell Sutcliff

Petite Admin folle
avatar

Féminin Messages : 86
Date d'inscription : 23/07/2010
Age : 23
Personnages préférés : Grell Sutcliff! **
Perso RPG : Grell Sutcliff
2ème Perso RPG : Ophelia Doll

Feuille de personnage
Nom & Prénom: Grell Sutcliff & Ophelia Doll
Pacte:
Relations:


MessageSujet: Le thé du matin, English Breaksfeast Earl Grey [PV Rufus-sama!]   Dim 1 Aoû - 12:22

6h du matin. L'heure pour la majordome de la maison Harrods de se lever. A vrais dire, elle se levait de temps en temps plus tôt mais aujourd'hui s'était Dimanche alors elle s'était accordé une demie-heure de plus. Revêtant son uniforme après s'être lavée, replaçant correctement ses gants déjà bien positionnés comme elle le faisait tout le temps, Ophelia Doll, majordome de la maison Harrods était enfin prête pour commencer une nouvelle journée de travail. Elle commença par vérifier que tous les domestiques étaient bien réveillés et près à faire leur travail. Elle s'occupa d'abord du planning de la journée. Aucun rendez-vous de prévu pour son maître mais il était convenue qu'il est la visite d'un ancien ami de l'ancien Baron Harrods. Elle choisit alors le thé qu'elle préparerait pour cette rencontre, puis établit les menus du jour. Au petit déjeuné, De l'English Breakfeast Earl Grey accompagné d'un fraisier Indien, avec des groseilles en plus dans la douceur sucré. Pour le repas du midi, elle prévoyait un potage glacé comme il faisait plutôt chaud, de source français donc avec toute sortes de légumes verts, accompagné de trois salades différentes avec trois origines différentes pour finir avec une coupe de sorbet aux fruits d'été exotiques. Enfin pour le dîner il y aurait un plat typiquement français que les français justement appelle la " quiche" qu'elle tenterait de refaire en ajoutant des truffes de paris et servira en dessert une tarte Tatin flambée au Rhum Blanc.

Bref, elle avait tout prévu pour les repas ce qui déjà était beaucoup. Elle aviserait plus tard pour le Tea Time de l'après-midi. Une fois la cuisine rangée, elle donna des directives au jardiniers pour que ce dernier fasse planter des rosiers rouges et blancs tout le longs de l'allée centrale. Enfin, lorsque 7h30 sonna dans la grande horloge du hall, elle regagna la cuisine pour préparer le petit déjeuné de son maître qui devait très certainement déjà être debout. Pendant qu'elle préparait soignesement le thé, sortait les patisserie faîtes la veille d'un réfrigérateur et dressait le plateau avec de l'argenterie délicatement lavée, elle repensa au fait qu'elle devait être l'une des rares majordomes à ne pas avoir besoin d'habiller son maître. En effet ce dernier l'avait toujours fais seule et jamais elle n'avait besoin de le faire, ce qui au final, l'arrangeait bien. Bien sur elle ne s'empêchait pas de refaire un nœud par ci par la quand ce dernier était mal fait mais le Baron Harrods, perfectionniste ne supportait que rarement que sa majordome deusse le reprendre. Finalement prête, et regardant la pendule de la cuisine, elle attendit 8heures pile pour monter à l'étage et se diriger vers la chambre de son maître. Elle frappa d'abord calmement et s'excusent de son entrée puis ouvrit gracieusement la porte, avec le sublime plateau en mains. Sauf que comme elle s'y attendait, il n'était pas dans sa chambre.

Accoutumée à ne pas le trouver tout de suite dans sa chambre, elle fit demi tour, refermant la porte avec soin et se dirigeant sans hésitation vers la bibliothèque de la maison. Si elle ne le trouvait pas dans sa chambre en train de lire, elle le trouvait forcément dans la bibliothèque, avec un désordre pas possible en train de lire, désordre que bien sur, elle devrait ranger un peu plus tard. Rentrant en frappant la encore dans la bibliothèque, elle ouvrit la porte toujours délicatement le plateau en mains.

"- Excusez-moi sir Harrods. Voici pour ce matin."
Dit-elle calmement en posant le plateau sur la première table qu'elle trouva dans l'immense bibliothèque.

_________________
~ Qu'est-ce que notre vie, sinon un rêve?
Lewis Carroll.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pandora-hearts-abyss.forumactif.com
Rufus Harrods


avatar

Féminin Messages : 27
Date d'inscription : 28/07/2010
Age : 26
Personnages préférés : Undertaker **
Perso RPG : Rufus Harrods
2ème Perso RPG : Nastasia Baranovski

Feuille de personnage
Nom & Prénom: Harrods Rufus
Pacte: Aucun de style démoniaque
Relations:


MessageSujet: Re: Le thé du matin, English Breaksfeast Earl Grey [PV Rufus-sama!]   Dim 1 Aoû - 15:12

Il était tard, si tard... Quoi que non,pas tout à fait. Pour les puristes que nous sommes, dire qu'il était très tôt serait bien plus exact. Mais la différence est bien moindre pour un homme qui reste éveiller toute la nuit, ou presque. Lorsque tard la veuille au soir, ne parvenant pas à trouver le sommeil, Rufus Harrods avait quitter le luxueux confort de sa chambre pour le lieu qu'il chérissez le plus dans sa demeure, il n'avait pas vraiment planifié d'y passez toute la nuit. Mais les choses c'étaient goupiller ainsi finalement. La bibliothèque de la maison Harrods... La chère et estimée bibliothèque de ce cher Baron Harrods faudrait-il plutôt dire pour être exact. Car peu importait les autres pièces de cette demeure, celle-ci restait toujours celle où Rufus passez le plus clair de son temps en solitaire. Il faut dire qu'il ne risquait aucunement la crise de claustrophobie vu la superficie de l'endroit et les grande fenêtre lui apporter bien assez d'air frais et de lumière la journée, pour qu'il n'est pas envie de mettre le nez dehors. Quel gâchis d'ailleurs, il avait vu sur un superbe jardin entretenu avec soin et n'allait pas en profiter juste pour tenir compagnie à de vieux bouquins. Quel homme étrange ce Baron tout de même. Mais pour lui, tout cela n'était pas qu'un ramassis de " vieux bouquins " que les années avaient accumuler en ces lieux. Non, certainement pas ! Chaque livre de cette bibliothèque était pour lui un trésors d'informations et de savoir qui n'attendez que d'être lu par lui. Et plus il chercher, plus il découvrait de trésors. Bien que la lecture soit son activité favorite, il n'était pas près d'arriver au bout de ses ouvrages le pauvre. Pourtant il avait pas mal avancer cette nuit encore, il était à présent bientôt huit heure du matin et mis à part un petit somme dans son fauteuil, le Baron avait passez la nuit entière éveiller. Si seulement c'était la première fois, mais non bien sur, c'était une habitude chez lui.

En jetant un coup d'œil sur la table devant lui, Rufus put se rendre compte qu'il l'avait encombré de livres, de notes et de paperasses qui ne lui était pas forcément d'une grande utilité. Mais il ne prenait jamais soin de travailler proprement après tout, Ophelia rangerait derrière lui alors peut importe. Simplifié la vie déjà bien remplie de sa Majordome ne faisait aucunement partit de ses préoccupations. Quoi que la lui compliquer d'avantage était la une occupation à plein temps sur laquelle il s'appliquait tout les jours. Quoi qu'il en soit, il ne fit donc pas grand cas de l'état pitoyable de rangement de la pièce et commença à se préoccuper d'un problème plus urgent. Eh oui, il était déjà huit heures et après une telle nuit Rufus commencer littéralement à mourir de faim. Il était bien sur totalement exclu qu'il déplace sa petite personne pour aller prendre son petit déjeuner bien entendu. Il compter attendre qu'Ophelia lui amène comme tout les matins, il fallait juste le temps qu'elle le trouve. Ce qui ne devait pas être une tâche bien compliquer pour elle, après les années passer auprès de son excentrique de maître. En attendant tranquillement, Rufus laissa échapper un bâillement et s'enfonça d'avantage dans son grand fauteuil. Il était certain d'avoir quelque chose d'important de prévu dans la journée, mais il n'arriver pas encore à mettre la main sur le " quoi ". Ses idées devait encore être embrouiller par sa nuit blanche sans doute, mais on finiraient bien par lui rappeler ce que c'était de toute façon.

Quelqu'un frappa à la porte de la bibliothèque, et sans attendre de réponse Ophelia entra et apparut au baron Harrods, un plateau sur lequel était dresser le tant attendu " English Breakfeast " dans ses mains délicates. Bien qu'il était heureux de voir son premier repas de la journée arriver, Rufus ne montra aucun signe visible de joie. En fait, c'était à se demander si il s'était bien rendu compte de l'arriver de sa majordome. Pourtant oui, il l'avait bien vu mais ne lui porta qu'un seul regard neutre et fatigué avant de se lever paresseusement de son siège. Comme c'est pénible le matin n’es pas ? La majordome aux cheveux de neige s'excusa posément tout en plaçant le plateau qu'elle avait apporté sur une table au milieu de la pièce. La première en entrant bien sur, et celle-la aussi était assez encombrer visiblement. Par contre, le petit déjeuner préparer par les soins de la demoiselle était tout bonnement alléchant. D'après ce que pouvait voir le Baron, le menu était composé de thé Earl Grey accompagner d'un fraisier très appétissant surmonté de groseilles. De quoi bien démarrer la journée... Ou continuer sa nuit dans le cas de Harrods. L'effort de présentation était visible, le plateau et l'argenterie étincelé. Rien à redire, Rufus n'avait vraiment pas la moins capable des majordome, bien qu'elle ne soit qu'une femme elle valait largement n'importe quel homme qu'il aurais put engager. Mais pourtant, le Baron rechercha tout de même des yeux une petite imperfection qui pourrait s'être glisser dans le tableau... Imaginez sa déception en n'en trouvant aucune ! Sans un mot et même sans un merci dirons-nous, Rufus s'installa à la table et attendit patiemment qu'Ophelia lui serve son thé.

" - Quel est le planning aujourd'hui ?... Je parie que ça va m'ennuyer... " Dit-il finalement d'un ton totalement neutre, en commençant à inspecter sournoisement la tenue de la jeune majordome.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Grell Sutcliff

Petite Admin folle
avatar

Féminin Messages : 86
Date d'inscription : 23/07/2010
Age : 23
Personnages préférés : Grell Sutcliff! **
Perso RPG : Grell Sutcliff
2ème Perso RPG : Ophelia Doll

Feuille de personnage
Nom & Prénom: Grell Sutcliff & Ophelia Doll
Pacte:
Relations:


MessageSujet: Re: Le thé du matin, English Breaksfeast Earl Grey [PV Rufus-sama!]   Dim 1 Aoû - 17:11

" - Quel est le planning aujourd'hui ?... Je parie que ça va m'ennuyer... "

Ophelia, calme et qui connaissait bien son maître ne dit rien sur son ton désinvolte et sur sa façon de se conduire. Il lui avait simplement tendu sa tasse, attendant qu'elle le serve, après avoir scrupuleusement regarder le plateau, cherchant sans aucun doute la moindre erreur possible que la demoiselle aurait put commettre. Mais bien sur, elle n'en avait fait aucune. Elle servit lentement le thé de monsieur, d'une manière lente pour ne mettre aucune goute ailleurs que dans la tasse et d'une manière gracieuse pour qu'il apprécie la manière dont était servit le breuvage. Se relevant calmement et présentant le fraisier aux groseilles à son maître, elle lui donna deux sortes de couvert. Soit une petite fourchette à pâtisserie en argent avec des motifs celtiques gravé sur le manga, soit une cuillère à café en argent pour pâtisserie la aussi avec un bord travaillé et varié.

Elle se dirigea ensuite vers le tas de feuilles éparpillé sur la table...Sans lui répondre tout de suite. Pourquoi elle ne lui répondait pas immédiatement? Parce qu'elle le punissait en un sens pour son comportement d'enquiquineur. Qu'il puisse aimer la lecture, elle comprenait, qu'il puisse ne pas ranger tout de suite un livre, elle comprenait mais qu'il le fasse exprès pour l'enquiquiner, elle ne comprenait pas! Mais en bonne majordome de la famille Harrods, elle faisait du rangement dans ce " bazar" de baron. Pendant qu'elle rassemblait dans un même tas un nombre impressionnant de notes et qu'elle empilaient les livres des fois encore ouvert pour les ranger ensuite, elle reporta son regard sur son maître, qui la fixait assez pesamment, certainement en train d'essayer de trouver un petit défaut chez la majordome. Heureusement pour elle, le seul défauts qu'elle avait été une cicatrice très voyante, sur le haut du front côté gauche qu'elle dissimulait constamment et dont Rufus n'avait pas connaissance de l'existence.

"- Vous recevez un ami de vôtre défunt Père ce soir et vous devez également perfectionner votre connaissance de la France pour le convive que nous aurons dans deux jours, le Marquis de Voltaire. J'ai d'ailleurs prévu un repas Français pour ce soir." Dit-elle sur un ton calme et à la fois neutre.

Sans attendre que le Baron Harrods ne se plaigne de ce planning qui certainement devait lui paraître horriblement ennuyeux, elle regarda le fruit de son travail. Des tas désordonné, trônait maintenant sur la table deux belles piles bien droites: l'une de feuilles et de notes, l'autre de livres. Replaçant comme à son habitude ses gants en place alors qu'ils étaient en parfaite position, elle glissa un peu plus sa mèche derrière son oreille, pour être sure de ne pas laisser voir sa cicatrice. Elle rangea ensuite les livres, par ordre alphabétique dans l'immense bibliothèque et laissa les notes et feuilles la où elles étaient avant de recevoir un ordre quelconque vis à vis d'elles. Elle retourna alors devant son maître, en attendant calmement que ce dernier commence déjà par prendre son petit déjeuné...

Elle laissa alors trainer son regard un instant... Aux cernes qu'il avait sous les yeux, il était évident qu'il avait passé une nuit blanche à faire on ne sait quoi. L'humeur allait sans doute aller avec s'il était fatigué, il serait soit très silencieux, soit au contraire très agaçant ce qui présageait une mauvaise journée pour la majordome. Mais bon, il n'avait pas retiré de son visage son impassible air neutre et indifférent de tout. Sentant que le thé refroidirait trop vite s'il prenait tout son temps, elle mit sur la tellière une cloche isotherme en verre, pour garder la chaleur dans la tellière. Elle se plaça ensuite derrière le fauteuil de son maître, l'empêchant alors de la dévisager pour qu'il trouve un défaut dans sa tenue, qu'elle savait irréprochable.

_________________
~ Qu'est-ce que notre vie, sinon un rêve?
Lewis Carroll.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pandora-hearts-abyss.forumactif.com
Rufus Harrods


avatar

Féminin Messages : 27
Date d'inscription : 28/07/2010
Age : 26
Personnages préférés : Undertaker **
Perso RPG : Rufus Harrods
2ème Perso RPG : Nastasia Baranovski

Feuille de personnage
Nom & Prénom: Harrods Rufus
Pacte: Aucun de style démoniaque
Relations:


MessageSujet: Re: Le thé du matin, English Breaksfeast Earl Grey [PV Rufus-sama!]   Lun 2 Aoû - 17:34

Après qu'Ophelia lui eu servit son thé de la manière la plus élégante qu'il soit, Rufus porta délicatement le breuvage d'une belle couleur ambré près de ses lèvres et en huma doucement les délicat parfum. Ah le Earl Grey, un grand classique anglais, depuis que Charles Grey, comte de Falodon et Ministre des Affaires étrangères du Royaume britannique avait reçut d'un mandarin chinois une vieille recette consistant à aromatiser son thé avec de la bergamote. C'était il y a bien des années, au milieu de ce siècle semblait-il à Rufus. Il devait encore avoir lu ça quelque part sans aucun doute. En tout cas, le thé préparé par Ophelia lui paraissait tout comme le reste, dépourvu de défauts. Il en but donc une gorgée, ravi de constater qu'il était assez fort pour l'aider à sortir du brouillard de la nuit. Sa majordome l'avait agrémentée de pétales de carthame sans aucun doute, ce qui en faisait un thé exquis et des plus parfumé. (trois ans à parler de thé, désolé mais j'aime ça xD) Pour accompagné le breuvage anglais, ce superbe fraisier que lui présentait sa majordome était une excellente idée. Il prit donc sans se faire prier la fourchette à dessert en argent, et délaissa du coup la petite cuillère bien entendu. Qu'es qu'Ophelia penser donc qu'il aller faire avec les deux ? Un combat de couverts ? Ah, la prévoyance de la demoiselle était un peu trop parfois. Mais il faut dire qu'avec un noble aussi pénible que Rufus Harrods à servir, il fallait vite apprendre à devancer les demandes si on ne voulait pas crouler sous les ordres idiots de celui-ci. Et Ophelia avait fini par prévoir tellement de chose, qu'il avait de plus en plus de mal à trouver quelque chose à redire sur ses actes et son attitude.

Mais tandis que le Baron entamer déjà l'exquise pâtisserie, sa cher majordome elle n'avait toujours pas répondu à sa question. Non, car elle venait de découvrir le merveilleux massacre que le maître des lieux avait orchestrer sur sa table de travail. Bien évidement il ne compter pas ranger tout cela lui même, donc Ophelia devait pertinemment savoir que ce serait à elle de remettre de l'ordre. Cette perceptive qui paraissait très amusante à Rufus, ne devait certainement pas enchanté la jeune domestique déjà surcharger de travail, mais pourtant elle se mit à la tâche sans rechigner. Par contre, elle ignorer tout bonnement l'imbécile de Baron désordonner. Comment un homme avec une si bonne éducation pouvait-il être si bordélique ? La réponse était pourtant simple, il ne s'était jamais préoccuper de qui ranger derrière lui, voila tout. Aujourd'hui, c'était Ophelia qui ranger. Sous l'œil investigateur... Voir même fouineur de Rufus bien entendu, mais encore une fois il ne trouva rien à redire sur sa tenue parfaitement bien porter ( et mise en valeur si je puis me permettre * sbaf * je n'est rien dis..xD) de la majordome. Quel ennuie franchement ! Mais bon, si il ne trouver pas vite une bonne raison de l'enquiquiner, il en trouverait une mauvaise tant pis pour elle ! Mais d'abords il compter finir son déjeuner, qu'il continuer à déguster paresseusement. Et enfin, oh miracle ! Ophelia, cette délicieuse jeune femme se décider enfin à lui accorder une réponse ! Tout de même, qu'elle caractère elle posséder celle-la. Tous ça parce qu'il avait tellement retourner les moindre recoins de la bibliothèque, qu'elle ressembler à présent à un champs de bataille particulièrement ravager. Elle n'allait tout de même pas lui en vouloir de lui ajouter un peu de travail supplémentaire non ? Même si c'était tout les jours ou presque comme ça, voir bien pire.

Enfin, d'après sa majordome qui lui répondit donc sur un ton des plus neutre et calme... Ah cette charmante Lady Doll toujours souriante en toute circonstance... N'était donc qu'un rêve étrange qu'avait du faire le Baron ! Bref, elle lui appris, ou lui rappela plutôt qu'un vieille ami de son " père " devait lui rendre visite aujourd'hui même. Elle lui dit aussi qu'il devait "perfectionner ses connaissance"... Et rien qu'à entendre cela, une furieuse envie monta à l'intérieur du Baron de lui rappeler bien gentiment qu'il avait passez la nuit debout, et donc que pour le perfectionnement il n'avait pas entendu bien sagement qu'elle soit présente. Mais il n'en fit rien et la laissa finir sa phrase, toujours aussi impassible visiblement. Enfin pour finir, un autre invité arriver dans deux jours, et il était Français tout comme le repas prévu ce soir d'ailleurs ! Bien, se serait une semaine réserver au mondanité apparemment.. Quel plaie ! Mais en bon héritier de, non légitime mais héritier tout de même, de la famille Harrods il ferais avec. Mais bon, le marquis de Voltaire était un peu.. Trop Français au gout de l'Anglais dirons-nous. Mais comme il venait pour affaire, il faudrait bien sur jouer la carte des civilités, des rapports humains et patati ect... En gros, Rufus aller devoir se comporter en gentilhomme et non en grand misanthrope comme il aimer le faire. Car par caprice, ou par ennuie peut être, le baron avait décider de racheter au marquis l'un de ses chevaux de course, qui lui rapporterait par la suite une petite fortune il en était sur. C'était un superbe pur sang Anglais à la robe noir, couleurs très rare pour cette race, nommé Prince de bohème, mais cet imbécile de marquis rechigner encore à la vendre. Comme si ont pouvaient refuser quelque chose à Rufus Harrods franchement ! Ce dernier continua de prendre son petit déjeuner d'un air ennuyer par ce que lui raconter la Majordome, qui ne faisait pourtant que répondre à sa question. Et tandis qu'elle s'affairer à ranger les livres à leurs places respectives, il lui répondit sur un ton ou on pouvait déjà sentir sa mauvaise humeur qui se réveiller doucement.

" - Les Français sont des gens prétentieux et caractériel, je n'ai aucune envie de me " perfectionner " sur leurs pays. Je parle la langue, ça suffiras. Et pour le repas.... "
Termina t-il si naturellement qu'ont auraient dit qu'aucune fin n'était manquante à cette phrase.

Prétentieux et caractériel ? Rufus serait-il en train de faire son auto-portrait ? Vérifier l'arbre généalogique, apparemment ce cher Baron Harrods aurait du sang Français ! (HS: j'ai rien contre les français hein ! xD) Comme c'est facile de chercher des défauts chez les autres sans pour autant voir qu'ont à exactement les même... En tout cas, peu importer déjà à Rufus ce Marquis Français. Et oui, il passait vite à autre chose. La tout de suite, il comptait faire payer à sa majordome son temps de réponse et surtout son planning ennuyeux à mourir. Reposant donc sa tasse de thé, il se tourna vers les étagère de la bibliothèque derrière lui pour découvrir qu'Ophelia avait déjà fini de ranger les livres. Quel efficacité ! Il faudrait qu'il lui dise un jour à quel point il la trouver utile... Sur son lit de mort par exemple, ce serait le bon moment. En tout cas, elle était déjà revenue vers lui et couvrait la théière d'une cloche afin que la chaleur du thé reste. Tout de suite après, la jeune fille alla se placer derrière le fauteuil du baron. Si elle croyez être à l'abri derrière lui, elle se trompait lourdement. Rufus bascula légèrement sa tête sur le coté pour regarder sa domestique, un sourire mesquin et peu rassurant dessiner sur ses lèvres, il se décida enfin à termina sa phrase.

" - ... Je suppose que tu vas aller nous attraper quelque grenouilles pour le repas Français, My Lady Cat ? "

Ah, ça faisait tellement longtemps qu'il ne l'avait pas appeler comme ça. Mais l'imaginé courir après des grenouilles comme un petit chaton était une idée qu'il trouvait assez marrante. Alors tant mieux si cela pouvait l'agacer légèrement.

{ J'ai vérifié en Roumanie, Russie, Allemagne, Italie et Algérie... Et oui les Français passe pour de grand mangeur de grenouilles, il faut s'y faire Oo xD }

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Le thé du matin, English Breaksfeast Earl Grey [PV Rufus-sama!]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Le thé du matin, English Breaksfeast Earl Grey [PV Rufus-sama!]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Black Butler :: Demeure Harrods-